La force de choc

Publié le par Paulin et Batiste

La force de choc n'est autre que la force qui est transmise au grimpeur au moment de l'arrêt de sa chute.

I- La corde

     La corde absorbe une partie de l'énergie de la chute par allongement et échauffement. Le reste de cette énergie se propage le long de la corde sur toute la chaîne d'assurage, dégaines, points d'ancrages,... et ceci jusqu'à l'assureur.

     La force de chocs indiquée sur les cordes correspond à la force maximale transmise à un grimpeur dans les conditions de tests normalisées.
La corde doit restituer une force de choc faible et conserver cette qualité chute après chute. Une corde avec une force de choc maximale initialement faible conservera plus longtemps ses proprités dynamiques. De la corde dépend la capacité d'absorber l'énergie de la chute. Une corde usagée aura des caractéristiques dynamiques moins bonnes, ce qui en cas de chute augmentera la force de choc.



II- Les Normes.

     L'unité de mesure de la force de choc est le kilo Newton (kN), 1 kN correspond à 100kg force.
- Test sur une corde à simple:

12 kN max, lors de la premières chute facteur 1.77 avec une masse de 80 kg

- Test sur une corde à double:
La force de choc doit être inférieur à 8 kN lors de la première chute, facteur 1.77 avec une masse de 55 kg (test sur un seul brin de la corde à double).


III- Les effets sur le point d'ancrage.

     Si la corde n'absorbe pas assez l'énergie de la chute, la force de choc sur le point d'ancrage peut être très important (pouvant aller dans des cas extrêmes jusqu'à la rupture de ce point).
Le point d'ancrage subit l'action combinée de la chute du grimpeur et "l'effort" de l'assureur pour enrayer la chute. Ces deux actions conjugées s'ajoutent et donnent un effet poulie.
Une corde avec une force de choc faible limitera cet effet de poulie.


                                    
                                sommaire: La CHUTE en ESCALADE
                                      

Publié dans Physique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article